Les questions ouvertes, fermées et mixtes

Avant de rédiger les questions lors de la mise en place d’un questionnaire en ligne, il est nécessaire de déterminer le format que l’on souhaite utiliser. Les questions peuvent être ouvertes, fermées ou mixtes. Chacune présente des contraintes et des avantages. Le choix des questions sera aussi déterminé par le traitement des données que l’on souhaite mettre en place.

Cet article présente les caractéristiques de ces types de questions et comment les utiliser dans un questionnaire.

 

Questions ouvertes, fermées et mixtes

 

Les questions ouvertes

La question ouverte est utilisée lorsqu’on souhaite formuler une question sans proposer une liste de réponses. On utilisera alors un champ libre pour permettre au répondant de répondre librement. Afin de ne pas avoir un texte trop long et faciliter le traitement des résultats, il est possible de limiter le nombre de caractères.

La contrainte des questions ouvertes réside dans la collecte et le traitement des données. Afin d’atteindre les objectifs de l’étude, il suffit d’orienter les répondants vers le sujet en relation avec l’étude.

 

Créer un questionnaire en ligne

 

Lors de la mise en place d’un questionnaire en ligne, les questions ouvertes n’incitent pas nécessairement les répondants à s’exprimer sur un sujet. C’est pourquoi il est possible de rendre la question obligatoire. Attention à ne pas mettre trop de champs libres afin d’avoir un taux de réponse important.

Avec l’utilisation d’un questionnaire en ligne, le traitement des données est facilité. Par exemple, il est possible d’obtenir uniquement les réponses ouvertes des individus qui ont répondu « non » à la question 16.

Un des avantages de la question ouverte est qu’elle offre la possibilité aux répondants de s’exprimer librement sur un sujet. Les individus révèlent leurs schémas de pensée ce qui permet de repérer l’émergence de nouvelles pratiques ou de nouveaux courants d’opinion.

L’utilisation des questions ouvertes permet d’avoir des réponses riches en informations.

Cependant, il existe un risque, ces dernières peuvent engendrer des réponses superficielles. Le répondant peut être tenté de ne pas prendre le temps de la réflexion et de répondre avec la première réponse qui lui vient à l’esprit.

Les questions ouvertes sont utilisées dans plusieurs contextes :

- Lorsque la question interdit de proposer des réponses car on ne doit pas avoir un effet de suggestion

- Lorsqu’on souhaite obtenir une réponse spontanée

- Lorsqu’on adopte une démarche exploratoire afin de faire des découvertes. Par exemple, on utilisera la question ouverte si l’on souhaite étudier les représentations des individus

- Lorsque l’utilisation d’une question fermée n’est pas possible car elle propose un trop grand nombre de réponses

- lorsque l’on souhaite rattacher les répondants à une classification dans laquelle ils ne peuvent pas se situer. Par exemple, la nomenclature des catégories socioprofessionnelles peut parfois ne pas être suffisante pour classer un individu.

 

Guide créer un questionnaire en ligne

 

Les questions fermées

La question fermée est utilisée lorsqu’on souhaite proposer une liste de réponses aux répondants.

La rédaction d’une question fermée nécessite de bien élaborer la liste des réponses. Elle doit être exhaustive et former un ensemble équilibré. Le répondant doit être en mesure de s’exprimer sur la question. De plus, il est nécessaire de s’assurer que les modalités de réponse sont homogènes. Pour cela, il faut que les réponses proposées obéissent à une même logique par rapport à la question proposée. Si cette condition n’est pas respectée le risque est d’obtenir des réponses disparates et non cohérentes.

L’utilisation de questions fermées offre un traitement des données simple. Les logiciels de questionnaire en ligne permettent de voir les résultats en temps réel et de voir le pourcentage des réponses à une question.

Contrairement à la question ouverte, la question fermée propose des réponses simplifiées.

Les questions fermées peuvent être utilisées dans plusieurs contextes :

- Lorsqu’on souhaite utiliser des statistiques (exemple : 75% des répondants qui ont répondu « non » à la question 16, ont répondu « oui » à la question 24)

- Lorsqu’on souhaite collecter simplement les données

- Lorsqu’on souhaite interroger un grand nombre d’individus

- Lorsqu’on ne souhaite pas obtenir de réponses spontanées…

Il existe de nombreux types de questions fermées comme les échelles de mesure (Likert, Osgood…)

 

Les questions mixtes

La question mixte est utilisée lorsqu’on souhaite proposer une liste de réponses aux répondants avec la possibilité de répondre librement à la question. Il s’agit de la case « autre ».

La question mixte facilite la collecte et l’analyse des résultats et offre la possibilité de cerner les opinions et les comportements qui ne sont pas dans les réponses proposées. Cependant, elle apporte les mêmes inconvénients qu’une réponse ouverte sur la réponse « autre ». En effet, il peut être difficile pour certains individus de s’exprimer librement.

On utilisera la question mixte lorsqu’il est important de ne pas négliger des nuances difficilement cernables ou pour alléger la liste des réponses.

 

Articles complémentaires :
Exemple de questionnaire d'enquête gratuit, cliquez-ici
Les effets de contexte dans un sondage en ligne, cliquez-ici
Structurer et tester son sondage en ligne, cliquez-ici
L'enquête auto-administré ou le recours à internet, cliquez-ici
Le bon nombre de questions à poser dans un sondage, cliquez-ici
Les 5 avantages des questions ouvertes pour collecter des feedback clients, cliquez-ici

Sources :
Fenneteau, Hervé. Enquête : entretien et questionnaire. Dunod, 2015
Signly (de), François. L'enquête et ses méthodes : le questionnaire. Poche, 2012
Giannelloni, Jean-Luc et Vernette, Eric. Etudes de marché. Vuibert, 2012
Lévy, Julien et Lendrevie, Jacques. Mercator : Théories et nouvelles pratiques du marketing. Dunod, 2009

 

Répondre à cet article