La rédaction des questions d’un questionnaire – les modalités de réponse

Lors de la rédaction des questions, plusieurs modalités de réponse peuvent être proposées aux participants. Pour obtenir des réponses fiables, il est nécessaire de trouver un équilibre entre les questions positives et négatives, entre les graduations de réponses (par exemple du positif au négatif) et d'apporter une attention particulière aux modalités de réponses neutres.

Cet article présente plusieurs modalités de réponse qu'il est possible de proposer lors de la mise en place d'un questionnaire en ligne.

 

Les modalités de réponses d'un questionnaire

 

Les graduations de réponse

La mise en place de graduation dans les modalités de réponse, c’est-à-dire lorsqu’on définit des degrés d’appréciation allant du positif au négatif, nécessite d’utiliser la même graduation (exemple : très satisfait, peu satisfait, peu insatisfait, très insatisfait). Si cet équilibre n’est pas respecté et que l’on propose plus de réponses positives, les répondants ayant une opinion favorable seront avantagés car ils trouveront aisément une réponse correspondant à leur appréciation. Les répondants ayant une opinion négative ne seront pas incités à répondre car ils ne trouveront pas les éléments de réponse qui précise leur appréciation.

 

Créer un questionnaire en ligne

 

Utiliser les questions positives et négatives de manière égale

Pour prendre en compte tous les aspects d’un phénomène lors de la réalisation d’un questionnaire, il est recommandé d’utiliser une série de questions qui se complètent. Il est préférable d’utiliser le même format pour l’ensemble des questions. Dans ce cas, on préférera l’utilisation d’échelles comme l’échelle de Likert. Cette échelle permet de déterminer le degré d’appréciation du répondant (du positif au négatif).

Pour donner une liberté d’expression aux individus participant au questionnaire, il est recommandé d’utiliser ces échelles en présentant l’objet de l’étude à travers des questions positives et négatives. Introduire un sujet avec une question négative permet de montrer au répondant qu’il est possible d’être critique.

Cette méthode a l'avantage d’éviter le biais de positivité car certains individus ont plus tendance à répondre de manière positive que négative. Et inversement, on évitera le biais d’opposition systématique.

 

Guide créer un questionnaire en ligne

 

Les modalités de réponses neutres

Lors de la mise en place d’échelles de notation telle que l’échelle de Likert, il est possible d’utiliser une modalité neutre, c’est-à-dire une modalité ou le répondant peut préciser qu’il est « ni satisfait, ni insatisfait ».

Le risque qu’il est possible de rencontrer dans l’utilisation d’une modalité neutre est que nombre de répondants vont la choisir par crainte d’exprimer librement leurs opinions, parce qu’ils ne savent pas quoi répondre ou tout simplement parce qu’ils ne veulent pas produire un effort de réflexion. Dans ce cas de figure, les réponses de ces individus vont se mêler à celles qui ont une réelle position neutre face au sujet. Il sera alors difficile d’étudier et de comprendre la signification de cette réponse.

L’utilisation d’une réponse neutre peut comporter un risque pour son questionnaire car c’est une modalité refuge pour certains individus. De plus, lorsqu’un questionnaire contient de nombreuses questions avec échelles de Likert, la lassitude peut pousser les répondants à choisir cette modalité par facilité. Il est donc recommandé d’utiliser la modalité neutre lorsque celle-ci est nécessaire à la bonne compréhension du problème posé. Dans le cas contraire, pour permettre au répondant de trouver aisément une réponse qui correspond à son appréciation, il est préférable de proposer un plus grand nombre de modalités positives et négatives.

 

Articles complémentaires :
Comment utiliser l'échelle de Likert dans un sondage en ligne ?
L'utilisation du branchement conditionnel dans une enquête en ligne
Comment éviter les réponses inattentives dans un sondage en ligne ?
Obtenir des réponses sincères dans son enquête en ligne

Sources :
Fenneteau, Hervé. Enquête : entretien et questionnaire. Dunod, 2015
Signly (de), François. L'enquête et ses méthodes : le questionnaire. Poche, 2012
Giannelloni, Jean-Luc et Vernette, Eric. Etudes de marché. Vuibert, 2012
Lévy, Julien et Lendrevie, Jacques. Mercator : Théories et nouvelles pratiques du marketing. Dunod, 2009

 

Répondre à cet article