Le système SaaS, évolution et enjeux pour les entreprises

À l’heure du numérique et de la dématérialisation, de plus en plus d’entreprises se tournent vers des outils collaboratifs en ligne. Dans cette optique, les solutions SaaS (software as a Service), tendent à se répandre. Le logiciel à la demande se développe et se perfectionne. Il vient répondre aux enjeux de mobilité et de mutualisation des savoir-faire. Cependant, la transformation numérique des entreprises reste inégale et toutes n’ont pas encore sauté le pas. Pourtant, les solutions cloud impliquent déjà plus de 1000 acteurs en France. Et les perspectives d’évolutions du marché sont très optimistes.  Etat des lieux de l’utilisation du SaaS et analyse de son évolution et de ses perspectives.

 

 

Qu’est-ce que le Saas ?

L’idée de se connecter à internet pour accéder à des applications est apparue dès la fin des années 90. Le SaaS était né. Ou presque. Au départ, c’est en effet les ASP (application service provider) qui ont été mises sur le marché. Mais cette ébauche n’a pas rencontré le succès escompté. Le problème majeur ? Chaque application fonctionnait sur mesure pour chaque utilisateur. D’un point de vue technique, cela supposait que chaque ASP utilise un serveur dédié. Le recours à ce service engendrait une démultiplication des infrastructures et l’impossibilité de fonctionner de manière efficiente, pour plusieurs personnes simultanément.

Fort de ce constat, le SaaS a fait son apparition. Hébergé en dehors des locaux d’une entreprise et accessible depuis internet, il n’est autre qu’un logiciel à la demande.

À titre d’exemple, les premières applications Saas grand public n’étaient autres que les messageries web ou le partage de photos. Appliqué au monde de l’entreprise, le cloud computing s’est concentré pendant longtemps sur la RH, la gestion de la relation client ou encore les outils de budgétisation. Mais aujourd’hui, le domaine applicatif évolue et la demande grandit au sein des entreprises. Le logiciel SaaS est amené à offrir des services beaucoup plus étendus aux collaborateurs. On voit également apparaître de véritables applications « cœur de métier ».

 

Évolution du logiciel à la demande de l’an 2000 à nos jours

L’existence de services managés en ligne existe depuis le début du siècle. Mais ce type de logiciel restait alors confidentiel. En effet, cela supposait d'avoir foi dans l’avenir d’internet, de s’accoutumer à cet outil et de bénéficier d’une connexion réseau correcte. Ce qui était loin d’être le cas pour la plupart des entreprises.

C’est à partir de 2006 que les logiciels en tant que service ont pris un nouvel essor. L’internet haut débit a permis une amélioration significative de l'expérience utilisateur. Et de nouvelles perspectives ont vu le jour. À partir de ce moment, le SaaS s’est tourné résolument vers le business et des solutions intégrées se sont déployées au sein de nombreuses entreprises.

En 2014, la naissance du cloud révolutionne à nouveau le domaine applicatif. Les plateformes sont liées par des hubs intelligents. Le logiciel devient accessible depuis les terminaux mobiles alors en plein essor. Et le champ applicatif s'agrandit.

 

L’évolution du SaaS en chiffres :

Marché du Cloud Computing en France [1] :

- 0,9 milliards d’euros en 2007
- 5,9 milliards en 2016
- 7 milliards en 2017

Le SaaS représente 80% de l’utilisation du Cloud computing.

 

Marché du SaaS en France :

- 1,937 milliards d’euros en 2017 soit 15% du marché des logiciels
- 3,528 milliards d’euros en 2021 soit 24% du marché des logiciels

Le marché du SaaS en France connaîtrait ainsi une croissance annuelle de 16%.

 

Avantages du logiciel à la demande pour les entreprises

Le SaaS vient répondre à plusieurs problématiques rencontrées par les entreprises. Ce type de logiciel accompagne leur transition numérique, inévitable pour rester ancré dans le monde d’aujourd’hui. Il permet également de répondre aux besoins de flexibilité et de mobilité actuels. La facilité de mise en place d’outils collaboratifs, le gain de temps et la réduction des coûts sont d’autres atouts majeurs de ces solutions cloud.

 

Avantages logistiques des solutions hébergées

La lourdeur technique et l’aspect chronophage des mises à jour et des maintenances d’une infrastructure informatique sont considérables. Elles demandent de l’anticipation à tous les niveaux et des équipes dédiées. Avec le logiciel à la demande, les entreprises se retrouvent totalement déchargées de ce poids. Les mises à jour, résolutions de bugs ou installations de patchs correctifs sont effectuées par le fournisseur de service.

Les entreprises n’ont également plus à se soucier de l’hébergement de leurs applications. Installées en externe, elles sont accessibles par internet. Ceci entraîne deux conséquences majeures :

- Réduction de l’espace dédié aux infrastructures réseau
- Gain de temps lors de la mise en place des applications

En faisant appel à un prestataire, l’entreprise se libère ainsi de tous les aspects techniques et logistiques tels que les missions de maintenance ou la gestion des pannes et des attaques.

 

 

Avantages économiques du cloud computing

L’absence de structure physique, permise par l’externalisation des applications, représente une économie considérable, que l’on pourrait résumer ainsi :

- Gain de place offrant la possibilité de se tourner vers des locaux plus petits
- Réduction des effectifs au sein des équipes informatiques

Par ailleurs, les solutions cloud offrent une grande visibilité sur le budget de l’entreprise. En effet, l'achat de licence du logiciel devient obsolète. Ici, le service est facturé mensuellement, sur la base de l’utilisation réelle faite par l’entreprise. Ainsi, on ne paye que ce que l’on a véritablement consommé. Ceci en fait une solution particulièrement pertinente pour les TPE/PME qui ne disposent pas de gros budgets et peuvent avoir une activité fluctuante.

 

Inconvénients des solutions SaaS

Le logiciel en tant que service a les défauts de ses qualités. L’externalisation et le recours à un tiers, placent l’entreprise dans une situation de dépendance à son prestataire. Si ce dernier n’effectue par les mises à jour régulièrement ou s’il subit une attaque sévère, les utilisateurs pourraient être directement impactés. Une entreprise prend le risque de se retrouver très affectée, dans un tel cas.

Pour pallier ce problème, il convient de choisir des prestataires de service sérieux et reconnus pour leur professionnalisme ainsi que d’analyser en détails les conditions de l’offre.

 

Principales utilisations des « software as a service » en entreprise

Bien que le champ applicatif tende à se diversifier, les utilisations majeures des logiciels en tant que service se concentrent sur :

- Messagerie mail
- Gestion des ventes
- CRM (gestion de la relation client)
- Gestion de finances
- Gestion des ressources humaines
- Outils de facturation
- Outils collaboratifs divers (e-learning, questionnaires etc.)

Parmi les leaders du marché du logiciel Saas, on retrouve Microsoft en tête, Salesforce ou encore des outils comme Gmail, dont la présentation n’est plus à faire.

 

5 exemples de logiciels SaaS

Salesforce

Cet outil de gestion CRM est devenu incontournable pour bon nombre d’entreprises. Fiable, sûr et qualitatif, Salesforce est un logiciel intuitif. Accessible par le biais d’une plateforme unique, il permet de mener toutes les actions vitales d’une société. Gestion des ventes, des relations clients, du marketing ou encore développement d’applications. Les entreprises ont compris depuis un moment que le recours à un outil CRM permettait un gain de productivité. Associé à la facilité de mise en place d’un logiciel à la demande comme Salesforce, toute l’équipe peut se concentrer sur ses objectifs sans avoir à se soucier de la logistique informatique.

 

 

Microsoft office 365

À l’inverse des licences Office 2016 acquises pour un appareil à la fois, Office 365 permet la location des outils de productivité de Microsoft, pour l’ensemble d’une entreprise. Cette solution de logiciel à la demande est, elle aussi, facturée selon l’utilisation. Elle offre l’accès à des applications comme Exchange Online, Skype Entreprise, Sharepoint Online etc. Autant d’outils offrant la possibilité de créer, éditer et partager du contenu en temps réel.

 

Drag’n’Survey

Drag’n Survey propose la réalisation de questionnaires et études de marché en ligne pour les particuliers et les professionnels. Les services dédiés aux entreprises permettent la mise en place de questionnaires en illimité. Le nombre de questions par questionnaire n’a pas de maximum et le sondage peut être envoyé à un nombre illimité de personnes. Les entreprises disposent par ailleurs d’une large banque de questions pour les aiguiller dans la création de leur étude. Le site propose également le recours à un panel afin de soumettre ses idées ou ses études de marché à la bonne audience. Enfin, il est possible de partager les rapports obtenus et de les intégrer dans les outils CRM de l’entreprise.

 

 

Google G Suite

Cette solution gagne peu à peu du terrain sur Microsoft. En plus d’intégrer les logiciels les plus connus de Google G Suite tels que Gmail, Hangouts, Drive, Docs, Sheets etc. La dimension professionnelle de cette suite offre également des fonctionnalités répondant aux besoins spécifiques des entreprises telles que : adresses mail personnalisées, espace de stockage plus important, etc. En outre, le géant américain offre une assistance 24/24 et 7j/7 par mail et par téléphone.

 

Concur

Autre utilisation méconnue des solutions SaaS : la gestion et l’organisation de voyages d’affaires. Concur est un logiciel conçu pour rationaliser l’organisation des déplacements et assurer une meilleure gestion des dépenses lors de voyages professionnels. Cet outil permet de traiter les voyages d’affaires en toute transparence et dispense d’avoir recours aux notes de frais sur papier.

 

Le SaaS : l’avenir du logiciel

Il apparaît évident que les solutions cloud sont l’avenir du logiciel. Elles répondent à la dynamique de dématérialisation globale, allègent les coûts pour les entreprises à tous les niveaux et sont accessibles où que l’on se trouve, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Par ailleurs, le recours au cloud computing et son modèle « à la demande » correspondent parfaitement au mode de consommation de notre époque et aux tendances annoncées pour les années à venir. De la même manière que l’on n’achète plus un DVD, au profit d’abonnements à des plateformes ou des services de vidéos à la demande, la consommation se pense en termes de besoins immédiats.

La flexibilité offerte par le SaaS, associée à la notion d’offre sans engagement, permet aux entreprises d’investir moins en une seule fois et de rester libres de changer de prestataire à tout moment. Cependant, cet aspect doit être tempéré et faire l’objet d’une mise en garde.

En effet, il sera aisé de changer de fournisseur pour des applications standards telles que les messageries, la bureautique, le partage de fichier en temps réel etc. Cependant, des logiciels plus pointus tels que des outils de gestion RH, des CRM ou encore des applications de facturation, nécessitent des intégrations plus complexes.

Changer de fournisseur pourrait alors avoir un impact plus important sur l’entreprise et ses collaborateurs tant en termes de logistique que de temps et de coût global.

Pour faire le pas vers le SaaS, les dirigeants doivent sonder leurs besoins en profondeur. Ils pourront alors déterminer quelles solutions sont les plus pertinentes pour leur activité. Enfin, le recours à des prestataires reconnus pour leur savoir-faire et plébiscités par leurs clients, permettra de se prémunir d’éventuels risques.

 

Le logiciel de demain

Les solutions cloud ont fait un bon de géant depuis quinze ans. L’envol du cloud computing opéré en une dizaine d’années, est la preuve que ces logiciels répondent à de réelles attentes des entreprises. Offrant une réduction du coût des infrastructures et du personnel, elles permettent en outre la mise en place d’outils collaboratifs plus flexibles pour les collaborateurs. Qu’il s’agisse de bureautique, d’outils de gestions ou d’applications type messagerie instantanée ou formulaires en ligne, le SaaS représente l’avenir du logiciel.

 

[1] Source : Baromètre des prestataires du Cloud Computing

 

Articles complémentaires :
Les logiciels pour une relation client efficace, cliquez-ici
Logiciel SaaS de questionnaire en ligne, cliquez-ici
Comprendre les solutions dans le cloud, cliquez-ici
Découvrir les solutions pour gérer la relation client, cliquez-ici

 

Répondre à cet article