8 conseils pour rédiger un questionnaire à destination des employés

Les sondages réalisés auprès des employés sont un excellent moyen de découvrir les défis auxquels votre entreprise est confrontée et les opportunités que vous pouvez exploiter. Si cela est fait correctement, vous découvrirez des moyens de faire progresser votre structure et de mieux servir vos clients. Les questionnaires auprès des employés contribuent également à améliorer le moral et réduire le renouvellement du personnel. Il permet donc de réduire les coûts de l'entreprise.

Cependant, de nombreuses enquêtes auprès des employés sont mal réalisées. Cela peut conduire à obtenir des données inexploitables car non fiables. Tout le monde aura alors perdu son temps.

Voici 8 conseils pour rédiger un sondage de qualité auprès des salariés d’une entreprise.

>> Rendez-vous sur Drag’n Survey pour créer un questionnaire RH, cliquez-ici

1. Désigner un rédacteur principal

Quel que soit le nombre de personnes impliquées dans la conception, il devrait toujours y avoir une personne chargée de la formulation finale. Cela évite qu'une multitude de styles d'écriture ne soit incorporée aux questions, ce qui risquerait de dérouter et de distraire les participants. Bien que cette personne puisse recevoir des suggestions ou des commentaires d’autres personnes, le rédacteur principal doit avoir le dernier mot.

2. Ne commencez pas à écrire tant que les objectifs ne sont pas déterminés

La principale erreur commise par les concepteurs d’un questionnaire est qu’ils commencent par les questions. Cela peut sembler être le point de départ évident, mais en réalité, cela peut conduire à de mauvaises réponses et à de mauvais résultats pour l'entreprise. Pour réussir, vous devez savoir pourquoi vous écrivez certaines questions et ce que vous souhaitez obtenir des employés. Il est donc nécessaire d’avoir un objectif par question et un objectif pour l’enquête. Si une question ne répond pas aux objectifs, les données collectées seront inexploitables et sans intérêt pour votre structure.

Définir un objectif permet d’avoir un but. Il peut ensuite être présenté aux employés afin de les impliquer et d’augmenter le taux de participation.

3. Incorporer la culture d’entreprise dans vos questions

Les enquêtes ne concernent pas uniquement votre structure, elles permettent également de consolider la culture d’entreprise auprès de votre public. Ainsi, lors de la conception, vous devez penser au langage utilisé. Votre questionnaire est-il aligné avec le langage que vous utilisez dans les activités quotidiennes de l'entreprise ?

De plus, vous devez réfléchir aux réponses que vous souhaitez collecter. Les répondants doivent vous fournir des réponses qui correspondent à vos attentes. Sinon, quelque chose doit changer.

4. Pensez à la manière dont le public va traiter l’information

Il s’agit de réfléchir à la manière dont le public lira et répondra à votre questionnaire. Des questions mal formulées ou interprétables de différentes façon peuvent fausser les résultats.

Par exemple, un récent sondage auprès des responsables informatiques a révélé que 8% des employés ont admis partagé des données avec des personnes non autorisées. Toutefois, des recherches sur les habitudes de travail ont révélé que 45% des salariés partageaient des données liées à l’entreprise par courrier électronique. Cette différence vient du fait que les employés ne voient pas toujours le partage de données avec des personnes non autorisées de la même manière que les dirigeants. Si l'étude avait demandé si les salariés partageaient des données liées à l’entreprise par email, les résultats obtenus auraient certainement été différents.

5. Méfiez-vous des signaux que vous envoyez

Les questions ne sont pas simplement un moyen d’obtenir de l’information, c’est une opportunité de la transmettre. Si vous écrivez une question du type "Vérifiez-vous vos emails toutes les trente minutes", vous définissez une attente. Les employés peuvent penser que c'est la norme acceptable et, par conséquent, répondre par l'affirmative ou commencer à adopter cette pratique.

Profiter de cette astuce psychologique peut être utile dans certaines circonstances. Cependant, cela peut également créer des précédents dangereux qui pourraient nuire à la culture et au fonctionnement de l'entreprise.

6. N’explorez pas les sujets pour lesquels vous n’êtes pas prêts

Parfois, il semble naturel de tirer toutes les informations possibles avec un seul questionnaire. Mais c'est une erreur. Il se peut que certains sujets ne soient pas prêts à être discutés ou qu’il ne soit pas pertinent d’examiner certains domaines d’une activité en cours de développement. Assurez-vous de ne pas les inclure. Si c'est un sujet difficile à aborder, les résultats collectés pourraient inquiéter les dirigeants.

7. Les questions benchmark sont un plus

Les questions benchmark sont celles qui peuvent être utilisées pour comparer vos résultats à des enquêtes précédemment réalisées en interne. Elles peuvent également être utilisées pour se comparer avec les normes de votre secteur d’activité. Ces questions sont essentielles pour savoir où se situe votre entreprise par rapport à vos concurrents.

8. Pensez comme les répondants

L’un des plus grands défis pour les concepteurs du questionnaire est qu’ils doivent se mettre à la place des répondants. Comment vont-ils répondre à la question ? Comment vont-ils être émotionnellement motivés par les questions ? Auront-ils assez de temps pour répondre au questionnaire ?

Se mettre à la place des personnes interrogées est un bon moyen de savoir si votre enquête atteindra ses objectifs ou non.

Conclusion

Rédiger des sondages à destination des employés n’est pas une chose facile. De nombreuses astuces vous permettront de réussir cet exercice. Les 8 conseils présentés dans cet article aideront votre entreprise à en apprendre davantage sur les défis et les opportunités potentiels.

Articles complémentaires :
Créer une enquête de satisfaction auprès des salariés, cliquez-ici
Evaluer la performance des ses équipes avec une enquête, cliquez-ici
Mettre en place une évaluation dans son entreprise, cliquez-ici

Répondre à cet article