Créer un questionnaire de satisfaction patient

Utilisé dans de nombreux centres hospitaliers, cliniques et cabinets médicaux, il permet de connaître l’avis des personnes soignées et de faire progresser les praticiens dans la réalisation des soins. Il s’intègre également dans un processus d’amélioration des services proposés.

Dans l’objectif d’optimiser au maximum la création, la diffusion et le traitement des données, beaucoup d’acteurs du secteur réalisent leur sondage grâce à un logiciel d’enquête en ligne. Il permet d’informatiser les processus et d’automatiser le traitement des données.

 

>> Rendez-vous sur Drag’n Survey pour créer votre questionnaire satisfaction patient, cliquez-ici

 

Questionnaire satisfaction patient

 

Pourquoi créer un questionnaire de satisfaction du patient

Evaluer le contentement des personnes que l’on soigne permet :

- de mesurer le niveau de qualité des services apportés,
- d’améliorer les services et les soins.

 

Créer un questionnaire en ligne

 

Exemples :

Il est parfois indispensable, pour un cabinet médical, de connaître le contentement des personnes qui consultent vis-à-vis de l’accueil, du temps d’attente au téléphone, de l’écoute des professionnels et du suivi médical. L’objectif étant de garder et d’augmenter le nombre des consultations, le tout dans un cadre sécurisé.

Un hôpital fait appel à plusieurs corps de métiers qui s’occupent des personnes à soigner. Il pourra avoir comme objectif d’identifier les points de contentement et les points à améliorer. Il permet aussi de vérifier que le cadre législatif et réglementaire est bien respecté.

Il a donc pour objectif de contrôler l’organisation, de repérer les manquements et d'entrer dans un processus d’amélioration des prestations apportées aux individus.

Pour les centres hospitaliers, il existe un indicateur de mesure du contentement des personnes prises en charge appelé I-SATIS. Il prend en compte plusieurs composantes de la prise en charge. Il s’agit de composantes humaines, techniques et logistiques.

 

Comment faire un questionnaire de satisfaction des patients

Lors de la construction d’un sondage en ligne, il est recommandé de respecter certaines règles et méthodes. Elles vous permettront d’obtenir un taux de participation élevé et de recueillir les informations dont vous avez besoin. Ces données serviront à identifier les manquements et d’améliorer les prestations proposées.

 

Guide créer un questionnaire en ligne

 

Votre enquête de satisfaction patient doit respecter certaines règles :

- Proposez un texte de présentation : il permet de préciser la durée et l’objectif de l’enquête. Le répondant sait à quoi s’attendre et se décourage moins facilement.

- Soyez clair : l’objectif est que vous soyez compris par le plus grand nombre

- Soyez le plus court possible : les répondants restent ainsi réactifs et concentrés

 

Quelles sont les services et les structures médicales concernés :

Tous les services sont concernés par la mise en place d’une enquête. On trouvera des sondages concernant :

- une visite ambulatoire,
- une semi-hospitalisation,
- un séjour hospitalier (stationnaire),
- une personne hospitalisée,
- une éducation thérapeutique,
- la restauration hospitalière,
- etc…

L’ensemble des cabinets et des structures médicales sont aussi concernées.

Exemples :

- cabinet gynécologique,
- cabinet dentaire – dentiste,
- clinique plastique et esthétique,
- clinique vétérinaire,
- podologue – podologie,
- ophtalmologie – ophtalmologiste,
- etc...

 

Drag’n Survey est le logiciel de sondage en ligne indispensable à la bonne réalisation de votre étude. Son interface intuitive offre une prise en main simple et rapide. Vous automatisez l’ensemble des processus et évitez le risque d’erreur. Le dépouillement ne se fait plus manuellement ce qui vous permet de gagner un temps considérable.

 

Article complémentaire :
Créer une enquête médicale, cliquez-ici

Sources :
Pour plus d’informations sur I-SATIS, consultez le site du ministère de la santé, cliquez-ici
Questionnaire de satisfaction patient exemple, cliquez-ici

 

Répondre à cet article