À Chenôve, choisissons notre Marianne